Union syndicale Solidaires


 

Mercredi 22 février 2017 - 4h53

 


Plan du site

Contact

Retour page précédente

 


 

Meurthe-et-Moselle : arrondissements de Briey, Lunéville, Nancy ou Toul
Les conseillers du salarié de Meurthe-et-MoselleUn conseiller du salarié Solidaires 54 près de chez vous !
Cliquer sur l'image pour visualiser la carte...

 


 

 

SUD

 

 

Les Sud

 


 

 

FN danger mortel

 

 

Solidaires contres les Fascismes

 


 

 

Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide !

 


 

 

 

 

 

 

Actualités sociales, jurisprudences

(concernant le contrat de travail)

 


Archives : | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 |


2016

Cliquer sur un onglet pour visualiser le mois correspondant.

 


2015

Cliquer sur un onglet pour visualiser le mois correspondant.

 


2014

Cliquer sur un onglet pour visualiser le mois correspondant.

 


2013

 


 

27 novembre 2013 - Inaptitude d'un salarié protégé suite à harcèlement

L'inspecteur du travail doit vérifier que l'inaptitude physique du salarié protégé est réelle et justifie son licenciement. Il ne lui appartient pas de rechercher la cause de cette inaptitude, y compris dans le cas où la faute invoquée résulte d'un harcèlement moral dont l'effet serait la nullité de la rupture (L1152-1 à L1152-3). La décision administrative ne fait pas obstacle à ce que le salarié fasse valoir devant les prud'hommes les droits résultant de l'origine de l'inaptitude attribuée à un manquement de l'employeur (C.E. 20 nov. 2013, n° 340591 - Cass. soc. 27 nov. 2013, n° 12-20301).

La séparation des pouvoirs rend la réintégration impossible (Cass. soc. 15 nov. 2011, n° 10-10687).

 

27 novembre 2013 - Procédure civile

Les dispositions de l'article R1454-21 (dans le cas où le bureau de jugement déclare la citation caduque en application de l'article 468 (absence sans motif légitime à l'audience) du code de procédure civile, la demande peut être renouvelée une fois) ne sont pas applicables devant la formation de référé du conseil de prud'hommes (Cass. soc. 27 nov. 2013, n° 12-21275).

 

27 novembre 2013 - Congés payés

Eu égard à la finalité qu'assigne aux congés payés annuels la directive 2003/ 88/ CE, concernant certains aspects de l'aménagement du temps de travail, il appartient à l'employeur de prendre les mesures propres à assurer au salarié la possibilité d'exercer son droit à congé et, en cas de contestation, de justifier qu'il a accompli à cette fin les diligences qui lui incombent légalement (Cass. soc. 27 nov. 2013, n° 12-26155 & 12-26373).

Précédent : Cass. soc. 13 juin 2012, n° 11-10929.

 

27 novembre 2013 - Baby-Loup, liberté religieuse dans l'entreprise

Les restrictions sont justifiées par la nature de la tâche à accomplir et proportionnées au but recherché (L1121-1). Face à la Cour de cassation (Cass. soc. 19 mars 2013 : n° 11-28845), la Cour d'appel de Paris fait de la résistance (CA Paris 27 nov. 2013, RG S 13/02981)...

Analyse Lamy, liaison sociale.

 

23 novembre 2013 - Démission

La démission est un acte unilatéral par lequel le salarié manifeste de façon claire, sérieuse et non équivoque sa volonté de rompre le contrat de travail, même en période d'essai (Cass. soc. 27 nov. 2013, n° 12-25308).

 

20 novembre 2013 - Procédure de rupture d'un CDD

Il résulte de l'article L1242-14 que les dispositions de l'article L1232-2 (convocation à entretien préalable en recommandé) ne sont applicables qu'à la procédure de licenciement et non à celle de la rupture du contrat de travail à durée déterminée laquelle, lorsqu'elle est prononcée pour faute grave, est soumise aux seules prescriptions des articles L1332-1 à L1332-3 (procédure disciplinaire) du code du travail qui ne prévoient aucune formalité pour la convocation à l'entretien préalable à la sanction disciplinaire (Cass. soc. 20 nov. 2013, n° 12-30100).

- Modification des conditions de travail

Le refus par un salarié d'un changement de ses conditions de travail, s'il caractérise un manquement à ses obligations contractuelles qui peut rendre le licenciement fondé sur une cause réelle et sérieuse, ne constitue pas à lui seul une faute grave (même décision n° 12-30100).

Précédent : Cass. soc. 23 fév. 2005, n° 03-42018.

 

20 novembre 2013 - Travail dissimulé et employé à domicile

Les dispositions de l'article L7221-2 du code du travail ne sont pas limitatifs et ne font pas obstacle à l'application aux employés de maison des dispositions légales relatives au travail dissimulé (Cass. soc. 20 nov. 2013, n° 12-20463).

 

19 novembre 2013 - Juridictions

Deux juridictions peuvent être successivement compétentes lors d'un licenciement discriminatoire : pénale (répressive, dommages et intérêts) pour la discrimination et prud'homale (civile) pour le licenciement abusif qui en découle (Cass. crim. 19 nov. 2013, n° 12-83294).

 

14 novembre 2013 - Prescription

Il convient de situer le début du délai de prescription salarial à compter de la date à laquelle le salaire était exigible, c'est-à-dire à la date habituelle de paie (Cass. soc. 14 nov. 2013, n° 12-17409).

Le délai de prescription a été réduit à 3 ans pour les salaires perçus à partir de juillet 2013 (loi de sécurisation de l'employeur).

 

14 novembre 2013 - Droit disciplinaire

L'employeur épuise son pouvoir disciplinaire par la notification de la sanction. Il ne peut le restaurer en décidant unilatéralement d'annuler la mesure ainsi notifiée (Cass. soc. 14 nov. 2013, n° 12-21495).

 

6 novembre 2013 - Signataire de la lettre de licenciement

Lorsque le signataire de la lettre de licenciement n'a pas le pouvoir de licencier en vertu du règlement intérieur, le licenciement est sans cause réelle et sérieuse (Cass. soc. 6 nov. 2013, n° 12-24848 12-24993).

Précédent plus général : Cass. soc. 30 sept. 2010, n° 09-40114.

 

6 novembre 2013 - Obligation de sécurité

L'absence de visite médicale obligatoire (embauche, périodique ou de reprise) cause nécessairement un préjudice au salarié (Cass. soc. 6 nov. 2013, n° 12-16529).

Ce rappel semble nécessaire tant les décisions contraires sont quotidiennes.

 

6 novembre 2013 - Décès de l'employeur

Le décès de l'employeur n'emporte pas par lui-même rupture du contrat de travail. La cessation totale d'activité de l'entreprise peut constituer un motif économique de licenciement, mais n'exonère pas les héritiers de respecter les obligations nées du contrat de travail (Cass. soc. 6 nov. 2013, n° 12-19572).

 

6 novembre 2013 - Titre emploi service

L'utilisation du chèque emploi (aujourd'hui titre emploi service : L1273-1 et suivants) dispense seulement l'employeur d'établir un bulletin de paie, un contrat de travail et un certificat de travail. Les dispositions du Code du travail sur la rupture du contrat de travail ne sont pas écartées par ce dispositif (Cass. soc. 6 nov. 2013, n° 12-24053).

 

6 novembre 2013 - Requalification de CDD

Le salarié est réputé avoir occupé un emploi à durée indéterminée depuis le jour de sa première embauche en CDD irrégulier. Il est en droit d'obtenir la reconstitution de sa carrière ainsi que la régularisation de sa rémunération (Cass. soc. 6 nov. 2013, n° 12-15953).

La Cour de cassation confirme ici la décision précédente (Cass. soc. 19 sept. 2013, n° 12-12271) et y ajoute la portée de sa publication au bulletin.

 

 

 


2012

Cliquer sur un onglet pour visualiser le mois correspondant.

 


2011

Cliquer sur un onglet pour visualiser le mois correspondant.

 


 


Recherche d'une jurisprudence

 

Legifrance

Jurisprudence judiciaire (Legifrance)

Jurisprudence administrative (Legifrance)

 

Cour de cassationCour de cassation

 

Jurisprudence constitutionnelle (Legifrance)

 

Droit de l'Union européenne

 

Bulletins juridiques Solidaires

Lamy - Liaison sociale

Tissot Edition

Dalloz Actu sociale

net-iris fr veille juridique jurisprudence

 

Si vous avez la force, il nous reste le droit (Victor Hugo)


 

Nouvelle méthode de calcul au 01/01/2015

Jurisprudence

Calcul des intérêts légaux suite à décision de justice

 


Sécurisation de l'emploi... yeur :

Sablier

Les nouveaux délais de prescription.


 

Aide juridictionnelle

Aide juridictionnelle : conditions de ressource, montant et démarches

 


 

 

Les preuves en droit

Contestation du licenciement : connaissez vos moyens de preuve ?

 

 

Nouvelles technologies

Valeur des preuves issues des nouvelles technologies.

 


 

Justice

Souvent cité dans les décisions, lire l'art 700 du CPC

 


 

CERFA n° 11527*02

Attestation de témoignage à produire en justice (Code de procédure civile art. 200-203 ; Code pénal art. 441-7)

 


 


SMIC horaire : 9,76 (janvier 2017)------- Les vrais chiffres du chômage : 5 948 100


Effectuer votre recherche sur le site des conseillers du salarié Solidaires


Solidaires 54, syndicats SUD - 4, rue de Phalsbourg - 54000 Nancy - tél. : 03.83.35.94.94 (permanence juridique les lundis) Contrat Creative Commons
Le contenu de cette page est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons (2.0 - France) : Paternité ; Pas d'Utilisation Commerciale ; Partage à l'Identique.

Nos informations sont fournies à titre indicatif et ne sauraient se substituer à une consultation juridique personnalisée.

Plan du site   -   Contact   -    Hébergeur : ƒree - service pages personnelles - 8, rue de la Ville l'Évêque - 75008 Paris (service abuse).

Le syndicat n'a pas le monopole de l'impulsion de l'action ni de sa représentation. Il n'est qu'un des éléments d'un collectif dont les décisions reposent avant tout sur les travailleurs.


    Espace adhérents  —— | ——  Espace JeFe